,

Le plus grand mégalithe de la Côte d’Azur

mégalithe de la côte d'azur

mégalithe de la côte d'azur

 

Si vous passez dans les environs de Draguignan, sur la route de Montferrat, vous découvrirez le plus grand mégalithe de la Côte d’Azur.

Erigé depuis plus de 2 000 ans avant JC, ce dolmen aux dimensions gigantesques mesure 6 mètres de long, s’élève à 2,40 mètres de haut et pèse 60 tonnes.

Ce mégalithe est une sépulture collective où on a retrouvé des ossements et des offrandes, des outils en silex ou des parures d’os et de pierre.

Il est également appelé Pierre de la fée, à cause d’une bien jolie légende.

 

La légende de la Pierre de la fée
(Péiro de la fado )

Il était une fois une fée qui aimait se déguiser en bergère. Ainsi travestie, elle s’en allait, sous les bosquets d’orangers et de grenadiers et jouait de la mandoline.

La fausse bergère, gràce à sa beauté et, peut-être, à quelque mélodie magique, parvint à inspirer une grande passion à un jeune génie du voisinage qui finit par lui demander sa main.
La fée consentit à la lui accorder, s’il acceptait , de son côté, que le mariage fût celebré sur une table formée de trois pierres dont elle lui fit un portrait minutieux.

Le jeune homme reconnut dans la description de sa bien-aimée les pierres qui, depuis dix siècles avaient dévalé la montagne de Fréjus pour s’entasser au bas de la gorge voisine. Réunissant toutes ses forces physiques et surnaturelles, il parvint à dresser les deux premières pierres, mais fut incapable de déplacer la troisième.

Accablé, il crut avoir perdu la main de la bergère.

Mais la fée, à qui il n’était pas indifférent le prit de pitié.
La nuit suivante, elle s’approcha de la pierre récalcitrante et traça autour d’elle un cercle magique.

Sur le champ, une immense flamme s’éleva et la lourde dalle fut transportée sur les deux autres.
A l’aube, la bergère magicienne surveilla son amant pour partager sa joie au moment où il découvrait le prodige.

Mais le jeune homme comprit seulement qu’il était un bien modeste génie et qu’il était condamné à mourir parce qu’il aimait une fée plus habile que lui.

Il mourut donc, bientôt suivi par la fée folle de désespoir.

 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.