Orientation : cap sur les métiers de la chimie

Les métiers de la chimie

Passionné par la chimie, découvrez les nombreux métiers liés à ce domaine, les différentes filières d’orientation, le niveau d’études requis pour y accéder.
Vous souhaitez travailler sur la matière ou même la transformer, pourquoi ne pas vous orienter vers les métiers de la chimie ?
Vous êtes attiré par une vie d’aventurier ou préférez un travail plus sédentaire, vous pouvez choisir de travailler dans une entreprise, un centre de recherche ou un laboratoire.
Voici quelques exemples parmi les nombreux métiers existants dans le domaine de la chimie.

Technicien pétrolier

L’activité du technicien pétrolier s’exerce en production ou en maintenance. Il contribue à la production de pétrole à partir d’une plateforme basée en mer ou sur terre. C’est l’occasion, si vous le souhaitez, de travailler plus tard à l’étranger.
Les qualités requises : rigueur, méthode, ouverture d’esprit
Niveau d’études : Bac + 2 minimum, BTS en électricité en mécanique, DUT génie chimique,…

Technicien en traitement des déchets

Traiter le papier, le verre ou le plastique… Vous pouvez vous orienter vers un métier de traitement des déchets, recycler des matériaux et protéger l’environnement sans le polluer.
Vous exercerez vos fonctions dans un laboratoire ou dans une usine.
Les qualités requises : l’esprit d’équipe, la réactivité, le sens des responsabilités
Niveau d’études : Bac + 2, BTS ou DUT des secteurs de la chimie, biochimie, biologie, électromécanique, hydraulique ou plasturgie, DEUST environnement et déchets,…

Technicien chimiste

Métallurgie, pharmacie, cosmétique, automobile, agroalimentaire,… sont des domaines d’activité qui vous intéressent !
Le métier de technicien chimiste permet d’effectuer des expériences et des analyses, il contribue à l’élaboration de nouvelles molécules, produits ou composants.
Vous évoluerez dans un laboratoire de chimie ou au sein de la police technique et scientifique de la Police nationale.
Les qualités requises : rigueur, adaptation, esprit scientifique, vigilance.
Niveau d’études : Bac + 2, BTS ou DUT métiers de la chimie, génie des procédés, contrôle industriel et régulation automatique,…

Opérateur de raffinerie

Vos fonctions d’opérateur de raffinerie vous conduiront à contrôler les installations de production de fioul, de paraffine, d’essence, au sein d’une unité pétrolière.
Les qualités requises : l’éveil, l’autonomie, la gestion du stress lors de vos missions de surveillance et d’inspection.
Niveau d’études : Bac technologique ou professionnel, BTS chimiste, DUT mesures physiques,…

En savoir plus

Projet Médités : l’accès à la science pour tous

Projet d’initiation à la science

Le projet Médités est un projet porté par l’université Nice Sophia Antipolis qui permet de mettre en place des actions pédagogiques et éducatives innovantes afin de sensibiliser les jeunes aux sciences, dans le cadre du développement de la culture scientifique et technique et pour l’égalité des chances.
Financé par l’Etat, Médités  (Méditerranée Diffusion des Techniques et des Sciences) rassemble de nombreux acteurs tels que des associations ou des institutions, l’INRA, l’académie de Nice,…

Pour les jeunes de 10 à 18 ans

Ce projet est accessible aux élèves des collèges et des lycées professionnels du Var et des Alpes Maritimes, âgés de 10 à 18 ans.
Avec leurs professeurs, en classe, ils peuvent se consacrer à des disciplines scientifiques, des observations, des manipulations et parfois même participer à des travaux avec des chercheurs.

Ils disposent de matériel pédagogique, d’un outil numérique et de plateformes collaboratives.

Des thèmes scientifiques et techniques

Les élèves entreprennent des démarches de découverte qui facilitent leur choix d’orientation futur et leur donnent une certaine autonomie et une plus grande connaissance de ces thèmes qui semblent parfois difficiles à comprendre et maîtriser. Ces thèmes sont étudiés à travers des actions pédagogiques.

parmi ces thèmes :
– la biodiversité
– le temps, l’Histoire, l’évolution
– le vivant, la matière, la technologie
– les sciences du numériques
– la Terre, l’océan, l’univers

Parmi les actions pédagogiques :
– le changement climatique et ses impacts
– la biodiversité au service de l’alimentation et la santé
– l’observation des plantes
– la biodiversité des insectes
– le monde nocturne
– la gestion et la protection du littoral
– la recherche médicale et les neurosciences
Ces actions sont proposées dans de nombreux établissements scolaires du Var et des Alpes-maritimes, comme le montre le journal du collège la Marquisanne à Toulon.

En savoir plus

La Marquisanne

Une prime pour le BAFA et le BAFD

bafa ou bafd

 

Une prime est attribuée aux jeunes détenteurs du BAFA ou du BAFD.

Bonne nouvelle pour les jeunes varois, ils recevront une prime de 150 euros dès l’obtention du Brevet d’Aptitude aux Fonctions d’Animateur (BAFA) ou du Brevet d’Aptitude aux Fonctions de Directeur (BAFD).
En effet, depuis le 1er avril 2016, le Conseil départemental propose cette aide financière à tous les jeunes qui souhaitent devenir animateur.

Quelles sont les conditions pour en bénéficier ?
– pour le BAFA, être âgé de 17 à 26 ans et habiter dans le Var
– pour le BAFD, avoir entre 21 à 26 ans et habiter dans le Var
– avoir un quotient familial* inférieur à 1050 euros (pour soi ou sa famille)
– avoir obtenu son diplôme à compter du 1er avril 2016
– avoir suivi la formation dans un organisme habilité par la Direction régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale.
Cette initiative permet aux jeunes qui ont réussi la formation d’acquérir une certaine autonomie grâce à cette prime de 150 euros.
* le quotient familial concerne le revenu fiscal de référence divisé par 12 puis divisé par le nombre de parts fiscales.

Comment en faire la demande ?
Il suffit de retirer un dossier à compléter :
– auprès du Conseil départemental à Toulon, 390 avenue des lices
– auprès du Conseil départemental à Draguignan, boulevard Maréchal Foch
– aux centres de solidarités du Conseil départemental
ou de le télécharger sur var.fr, rubrique « Var Jeunesse »
Une fois le BAFA ou le BAFD obtenu, vous avez 2 mois maximum pour envoyer le dossier et les pièces à fournir à l’adresse suivante :
Immeuble l’Hélianthe
Rue Emile Ollivier
83 000 Toulon

Le dossier sera ensuite instruit par les services départementaux. Une fois la demande acceptée, la prime sera versée directement au jeune ayant obtenu le BAFA ou le BAFD, ou à sa famille s’il est mineur.

Retrouvez toutes les infos sur var.fr rubrique « var jeunesse »

,

Les changements de la réforme du collège 2016

réforme des collèges

 

L’Ecole veut tenir le pari de la réussite pour chacun et engage une réforme du collège qui sera mise en place en septembre 2016.
Voici les principaux changements que suscitera cette réforme pour l’avenir des enfants :

Un emploi du temps allégé
L’horaire hebdomadaire comportera moins d’heures de cours, environ 250 heures de moins sur les 4 années en collège.
Par exemple, en 3ème, les élèves auront 3 à 6 heures de cours en moins par semaine.
Un changement des notions enseignées
En maths, une grande partie de la géométrie ne sera plus enseignée
En français, l’enseignement d’oeuvres et d’auteurs ne sera plus obligatoire, ni la grammaire
Un programme construit par cycles
Les programmes scolaires ne seront plus établis par classes mais par cycles.
En effet, les programmes de français du cycle 3 concerneront les classes de CM1, CM2 et 6ème.
Les enseignants n’auront plus l’obligation de terminer le programme, l’important est que l’élève progresse
Certaines options disparaissent
Les cours seront dispensés différemment en fonction des établissements.
Quelques options disparaissent comme les « classes euro » tandis que les classes bilangues sont conservées dans certains établissements.
La découverte professionnelle disparaît et sera remplacée par le « parcours individuel d’information et de découverte du monde économique et professionnel »: ce parcours s’effectuera de la 6ème à la terminale pour permettre aux élèves de découvrir le monde économique et apprendre à s’orienter.
L’apprentissage d’une seconde langue commencera en 5ème au lieu de la 4ème aujourd’hui.
Le latin fera l’objet d’une initiation pour tous.
Les classes bilangues seront conservées dans certains établissements.
Une organisation plus libre
Les équipes pédagogiques disposeront d’une plus grande liberté pour s’organiser : accompagnement personnalisé, enseignements pratiques interdisciplinaires (EPI), aide aux devoirs, cours classiques,..
Le travail s’organisera en petits groupes et sous forme de projets. Cette façon différente de travailler permettra de construire et d’approfondir les compétences plus concrètement, individuellement ou collectivement.

Retrouvez plus d’infos sur le site de  l’académie de Nice : www.education.gouv.fr

,

Zoom sur les métiers de l’énergie

les métiers de l'énergie

 

Zoom sur 5 métiers de l’énergie plutôt tendances : des métiers d’avenir en rapport avec les énergies alternatives.
Les passionnés des énergies renouvelables telles que le nucléaire, l’éolien pourront s’orienter vers des études de technicien ou d’ingénieur dans ce domaine.
C’est un domaine d’activité en plein essor car les ressources pétrolières s’amenuisent alors que la consommation mondiale en énergie ne cesse d’augmenter, les hommes se tournent vers les énergies nouvelles telles que le solaire, le photovoltaïque, le chauffage bois, la géothermie, etc…
Ces nouvelles perpectives lancent de nouveaux défis et de nouveaux métiers avec des compétences spécifiques : la gestion d’une centrale nucléaire, la direction d’une exploitation pétrolière, la maintenance d’une chaudière, etc…

Zoom sur ces métiers d’avenir
Ingénieur nucléaire : un métier axé sur la sécurité
Les énergies renouvelables sont en plein essor et représentent une filière d’avenir pour les ingénieurs en génie atomique qui peuvent être sollicités pour la conception d’un réacteur 4ème génération, pour la distribution d’électricité dans nos habitations, pour surveiller nos installations nucléaires vieillissantes.
Ces experts seront chargés d’assurer la sûreté des centrales.
Niveau d’études : bac+5
Technicien nucléaire : un métier axé sur la vigilance
Sa mission s’étend de la maintenance du réacteur et du matériel de production d’électricité, de la manutention du combustible à la surveillance des systèmes de sécurité.
Ce métier nécessite une actualisation des connaissances compte tenu de l’évolution des technologies. Une vigilance extrême est requise pour éviter tout incident.
Niveau d’études : bac+2
Ingénieur pétrole : le chercheur d’or noir
cet expert intervient à la demande des géophysiciens ou des géologues dès lors qu’un nouveau gisement pétrolier a été repéré.
Après analyse, il organisera la construction d’un puits, l’extraction et la mise en service des usine de traitement des hydrocarbures et des pipelines de transport.
niveau d’études : bac+5
Technicien thermicien : le spécialiste du chaud et du froid.
Il sera en charge des installations de chauffage ou de climatisation, de la maintenance des équipements,..
Il pourra également participer à la conception de nouveaux équipements au sein d’un bureau d’études de construction d’équipements thermiques (fours industriels, chaudières, centrales thermiques,..).
Sa mission sera la lutte contre le gaspillage et limiter la consommation d’énergie
Niveau d’études : bac+2
Ingénieur en recherche et développement des énergies renouvelables
son travail consiste à analyser, améliorer les capacités d’un capteur solaire, étudier l’installation d’éoliennes en mer.
c’est un métier d’innovation pour développer les énergies renouvelables (biomasse, éolien,…)
c’est un métier polyvalent qui favorise la transition énergétique.
niveau d’études : bac+5

Retrouvez plus d’infos sur le site de l’ONISEP : www.onisep.fr

,

5 métiers d’avenir… 100 % écolo !

environnement

 

Zoom sur 5 métiers liés à la protection de l’environnement… des métiers très en vogue !

Les jeunes générations sont très intéressées par des métiers à travers lesquels ils pourront limiter les pollutions, prévenir les risques industriels, gérer les déchets et garantir une eau potable, de qualité.
Si la protection de la nature suscite aujourd’hui de nombreuses vocations, de nouveaux secteurs recrutent des personnes qualifiées en génie de l’eau, chimie et biologie, traitement des pollutions : le traitement de l’eau, la gestion des déchets, la prévention des risques industriels.

Parmi ces métiers 100 % écolos qui ont de l’avenir :

– Chef de projet des sites et des sols pollués (Bac+5)
Ce pro de la dépollution sera sollicité par les industries.
Sa mission première sera de faire un diagnostic des sols souillés par les produits industriels (sondages, analyses d’échantillons de sols,..)
Une fois le diagnostic finalisé, cet expert proposera des solutions et un budget pour mettre  en oeuvre des actions de dépollution.

– Technicien d’exploitation de l’eau (Bac+2)
Sa mission principale est de garantir une eau de qualité.
Il exercera au sein d’une usine de traitement des eaux.
Il sera chargé de surveiller les différentes étapes de purification et d’envoi de l’eau dans les canalisations, de prélever, de contrôler la qualité de l’eau, de vérifier toutes les installations (vannes, branchements,…) et d’intervenir en cas de panne.

– Technicien en traitement des déchets (Bac+2)
C’est un expert du recyclage !
Sa mission est de réduire la production de déchets des entreprises industrielles mais également des ménages.
Il veille à la transformation des déchets et la vente de ces derniers.
Il travaille dans un laboratoire pour y effectuer des prélèvements et des analyses, pour surveiller les opérations de traitement des déchets.

– Expert bilan carbone (Bac+5)
Il fait la chasse au gaspi !
Ce spécialiste fait un diagnostic énergétique précis dans une entreprise, une collectivité ou une administration.
Il mesure les émissions de gaz à effet de serre, propose des solutions pour diminuer la consommation d’énergie : une meilleure isolation des bâtiments, des visioconférences plutôt que des déplacements du personnel, etc..

– Ingénieur environnement (Bac+5)
Sa mission est de mettre l’écologie au service d’un  environnement à préserver.
Pour cela, il étudie l’impact des opérations d’aménagement sur l’environnement (construction d’usine, implantation d’une autoroute,…).
Il mettra en oeuvre des actions pour protéger la nature, pour limiter les nuisances sonores.
Il a aussi une mission de communication importante afin de sensibiliser le public à la protection de l’environnement.

Retrouvez toutes les infos sur le site de l’ONISEP : www.onisep.fr