Articles

Opération petit-déjeuner au collège Jacques-Yves Cousteau

college-cousteau-2

college-cousteau-1

L’équipe restauration du collège Cousteau (2 photos ci-dessus) prête à recevoir les élèves.
Sourire et bonne humeur, gage d’un petit déjeuner réussi

Il y a quelques semaines, les agents de la restauration scolaire du collège Jacques-Yves Cousteau, à La Garde, ont invité les élèves de 5ème à un petit déjeuner. Ce repas faisait suite aux interventions en classe de Mme Randon (diététicienne), qui est venue plusieurs fois au collège sensibiliser les élèves à l’équilibre alimentaire.

college-cousteau-3

Mme Randon (ci-dessus) et Mme Agosta (ci-dessous), infirmière du collège, en pleine action !
Les élèves sollicitent nos deux spécialistes de la nutrition autour d’un questionnaire sur les différents aliments et apports nutritionnels.

college-cousteau-4

Cette sensibilisation a été menée conjointement avec les enseignants d’SVT qui, calculettes en main, ont proposé aux élèves de calculer l’apport énergétique du petit déjeuner et ainsi de mettre en évidence l’importance de ce repas pour une journée d’école réussie.

Après un bon petit déjeuner, départ en cours pour une matinée riche en enseignements et leçons.

,

Les élèves du collège Marcel Pagnol en Allemagne

Collège Marcel Pagnol en Allemagne

En mars dernier, dans le cadre d’échanges linguistiques, les élèves germanistes du collège Marcel Pagnol avaient accueillis à Toulon leurs jeunes homologues allemands.
Quelques semaines plus tard, ils se sont envolés pour l’Allemagne…

A Eching, les jours se succèdent et ne se ressemblent pas : après une journée paradisiaque sur le Lac de Chiemsee et ses îles (visite du château et de FrauenInsel, l’île des femmes), les élèves ont vu les températures chuter… ainsi que de gros flocons ! Depuis samedi, la température ne dépasse pas les 4° dans la journée…

Lundi
Cours puis travail sur la pièce pour la représentation de mercredi matin ; l’après-midi, visite de l’immense zoo d’Hellabrunn, sous la neige à nouveau ; néanmoins, les élèves ont été conquis par la diversité des spécimens présents.

Mardi
A nouveau cours puis travail sur la représentation de mercredi ; à 11h30 départ pour le château de Schleissheim, une merveille de l’architecture baroque bavaroise, mais qui avait pourtant un seul modèle, Versailles ! Les élèves se sont livrés à un enquête sur les oeuvres présentes dans la grande galerie, copie presque conforme du Louvre au XVIIIè siècle.
Puis ce fut le musée de l’aviation et la Münchener Fruehlingsfestes (« fête du printemps »), à la fois fête foraine et soeur jumelle de l’Oktoberfest (ou fête de la bière) : un bon moment pour les élèves, entre les manèges et les divers délices sucrés ou salés qui s’offraient à eux !
Mercredi
La matinée a été consacrée à la préparation de la pièce « Passez-moi l’expression », et les élèves se sont produits en fin de matinée dans le hall d’entrée de l’Imma Mack Realschule. L’après-midi a été consacrée aux derniers achats et à la visite pour certains du BMW Welt, immense centre d’exposition des bolides de la marque allemande : l’occasion pour les élèves d’être sensibilisés au design et aux technologies innovantes (propulsion hybride, électrique). La soirée s’est terminée dans un restaurant grec du père d’une des correspondantes allemandes : un délice !

Jeudi
La fin du séjour ! Les élèves ont participé à des jeux linguistiques puis ont dégusté une glace au centre d’Eching ; les valises étaient prêtes, ce furent les adieux, pour beaucoup dans les larmes !

Mais ce n’est qu’un au-revoir : Auf Wiedersehen Deutschland !

Les latinistes du collège Les 16 Fontaines en visite au lycée Maurice Janetti

Collège les 16 fontaines

Mardi 17 mai, dans le cadre de l’option latin et de la liaison latin 3°- 2nde, 40 élèves latinistes de 3° de Saint Zacharie ont rencontré au lycée de Saint Maximin leurs correspondants latinistes de seconde et de première. Les collégiens étaient accompagnés par Isabelle Bris, professeur de latin (lettres classiques) et Marie-Hélène Kormos, professeur d’espagnol. Les lycéens étaient encadrés par leur professeur de latin (lettres classiques), Virginie Sellier.

Ils ont été chaleureusement accueillis par Jocelyne Girault, proviseure du lycée, qui leur a souhaité la bienvenue et expliqué qu’ils avaient de la chance d’apprendre une langue ancienne. Outre l’apport culturel, c’est un plus pour l’obtention d’une mention au baccalauréat.

Collège les 16 fontaines

Cette rencontre s’inscrit après un échange épistolaire mis en place par les deux enseignantes de latin, entre le collège et le lycée. Le projet est de rendre le « latin vivant » en demandant aux élèves de se prendre pour des Romains de leur âge. Tous les élèves ont commencé par se trouver un nom latin : Caius Laberius Magnus, Sextus Derrianus Venustus, Titus Johannus-Telemachus Terminator….
Ils ont ensuite écrit à leur correspondant en latin sur des rouleaux de papyrus avec un calame (remplacés, faute de matière première, par des papiers vieillis au thé ou au café et par des stylos de calligraphie ; certaines lettres sont tellement réalistes qu’elles tromperaient même un antiquaire !).

Collège les 16 fontaines

Ils ont ainsi découvert que nous étions en 2769 ou 2770 (date depuis la fondation de Rome) et appris les différentes formules épistolaires latines (Marcella Minervinae suae salutem dat, « Marcella donne son salut à sa chère Minervina»/ Vale, « au revoir »). Bien entendu, ils ont pu se présenter à leur correspondant, évoquer leurs goûts, leurs loisirs et n’ont pu s’empêcher de glisser quelques anachronismes, en évoquant, par exemple, le football transposé en pediludus « le jeu au pied » ou l’ordinateur en computator « le calculateur» ….
Cette rencontre a permis aux collégiens de découvrir l’option latin au lycée et de vérifier que les lycéens latinistes étaient réellement épanouis, ce qui les a encouragés à persévérer dans la découverte de cette langue à l’origine du français et de bien d’autres langues européennes.

L’après-midi s’est terminé par la dégustation de recettes romaines réalisées par les élèves. Oui, à Saint Zacharie et à Saint Maximin, Latinum vivum, le latin est bien vivant !

Collège les 16 fontaines

Les 6ème9 du collège Henri Matisse à la Maison des 4 frères

college-henri-matisse-saint-maximin-60

Début mai, les 6ème9 du collège Henri Matisse étaient en cours en plein air à la Maison des 4 frères au Beausset. Animée par Vincent, la matinée était consacrée aux arbres et aux plantes méditerranéens sur le thème « Flore et sens« .
Les naturalistes en herbe ont découvert quelques secrets d’un monde méconnu : les phénomènes d’adaptation du chêne vert dans notre climat où l’eau est une denrée rare, que le feuillage du chêne blanc est pubescent, c’est à dire qui a des poils.
Ils ont découvert également ce qu’était une galle dans les chênes : un insecte pond sa larve et pique le chêne, de cette façon l’arbre va réagir, « vouloir » cicatriser et créer une sorte de coque qui va recouvrir la larve et donc la protéger. Cette dernière grandit, bien à l’abri, puis l’heure venue, la larve est devenue un insecte qui perce la galle de l’intérieur et sort, prêt à découvrir le monde.

Les élèves de Matisse ont appris que la résine est fabriquée par le pin pour cicatriser ses blessures et qu’au siècle dernier les gemmeurs entaillaient l’écorce du Pin d’Alep de manière à ce que la résine coule. Ils s’en servaient ensuite pour fabriquer de la colle ou comme composant de la peinture à la térébenthine.

Les gourmands connaissaient bien l’arbousier, aux succulents petits fruits rouges, mais ils ignoraient qu’il est l’arbre de prédilection d’un hôte de toute beauté : le Jason, appelé également la Nymphale de l’arbousier, un papillon.

college-henri-matisse-saint-maximin-18

Arbousier

Délicieux dans nos assiettes, le romarin a dévoilé son secret : c’est une plante médicinale ! Ecrasé, réduit en pâte, il désinfecte les petites plaies mais constitue également un dentifrice parfait, 100% naturel.

college-henri-matisse-saint-maximin-28

Romarin

Le genévrier produit de l’huile de cade (on se souvient du célèbre savon Cadum), utilisée autrefois pour ses vertus cicatrisantes, est toujours très appréciée comme antiseptique et désinfectant.
Les collégiens ont également pu découvrir la plante préférée des Schtroumpfs : la salsepareille, aux feuilles en forme de coeur.

college-henri-matisse-saint-maximin-33

Salsepareille

Ils sont également découvert que de nombreuses plantes doivent leur nom à un célèbre naturaliste, Carl von Linné, qui fit sienne la phrase d’Edward Coke « la connaissance des choses périt par l’ignorance du nom ». La connaissance scientifique nécessite de nommer les choses, Carl Von Linné a donc répertorié, nommé et classé de manière systématique l’essentiel des espèces vivantes connues à son époque en s’appuyant sur ses propres observations comme sur celles de son réseau de correspondants. Ces correspondants lui envoyait les espèces rencontrées et Linné les nommait. L’un de ces correspondants les plus actifs était une école de Montpellier, raison pour laquelle de nombreuses plantes portent un nom + Montpellier comme par exemple le Ciste de Montpellier.

Tout au long de la matinée les collégiens ont pu se sustenter de fleurs et plantes comestibles, plus ou moins au goût de chacun, comme par exemple le coquelicot dont les pétales rouges sont comestibles (ne pas manger le » coeur » noir).

Les adoelscents ont découvert l’existence des plantes tinctoriales, c’est à dire des plantes dont certaines parties peuvent servir à préparer des colorants et des teintures. Comme par exemple la Garance des teinturiers connue pour la teinture rouge extraite de ses racines.

Si les élèves ont débuté leur matinée en suivant Vincent, l’animateur, ils ont par la suite, enquêté sur le terrain pour découvrir la totalité des arbres et plantes mentionnés ! Ils se sont même affrontés dans une « battle » de reconnaissance des plantes !

Une matinée riche en apprentissages et en partages, qui s’est poursuivie l’après-midi avec Marjorie. Tout au long de la journée, l’enthousiasme des collégiens de Matisse, partis à la découverte de la nature, fut sans faille !

,

La culture fêtée au collège les Seize Fontaines

Fête de la culture au collège les Seize Fontaines à Saint Zacharie

En juin dernier, la fin de l’année scolaire fut largement fêtée au Collège des Seize Fontaines, à Saint Zacharie. Pour l’occasion les élèves furent invités à découvrir trois parcours : culturel, artistique et « curiosité ».

Fête de la culture au collège les Seize Fontaines à Saint Zacharie
L’objectif était de favoriser un éveil culturel et artistique chez les collégiens, l’ensemble des équipes éducatives était impliquée : français et musique avec la création de chanson,
technologie et français avec la sonorisation de la pièce de théâtre par les élèves, CDI et arts plastiques avec l’atelier arts et poésie.

Fête de la culture au collège les Seize Fontaines à Saint Zacharie

college-seize-fontaines-9

Fête de la culture au collège les Seize Fontaines à Saint Zacharie

Cette journée a permis de mettre en avant les travaux des élèves ou des classes thématiques, ainsi les collégiens ont pu écouter leur camarades du club instruments, découvrir la pièce de théâtre de la 6è Théâtre, visionner les vidéos des voyages.
Les élèves sont devenus acteurs, artistes, scientifiques et même professeurs expliquant à leurs camarades le fonctionnement d’un volcan ou un logiciel 3D pour la classe 6è Numérique.

Fête de la culture au collège les Seize Fontaines à Saint Zacharie

Fête de la culture au collège les Seize Fontaines à Saint Zacharie

Fête de la culture au collège les Seize Fontaines à Saint Zacharie

Fête de la culture au collège les Seize Fontaines à Saint Zacharie

Ce fut également l’occasion de remettre les diplômes Agenda 21 :
– plantations, pour la participation des 6è à l’élaboration d’un jardin bien être
– défis 5è collectes de bouchons, en partenariat avec l’association de parents d’élèves et de l’association solidarité R.A.M.H
– défis 4è collecte de piles, en partenariat avec Batribox.

Cet événement s’est clôturé en musique par une flashmob endiablée dans la cour, réunissant élèves et professeurs.
Une journée mémorable !


Fête de la culture au collège les Seize Fontaines à Saint Zacharie

,

Découverte professionnelle au collège Henri Bosco

Découverte professionnelle DP3

Dans les collèges, l’option DP3, Découverte Professionnelle 3 heures, propose aux élèves des classes de 3ème une approche du monde professionnel par une découverte des métiers, du fonctionnement de l’entreprise et de son environnement économique et social.
À ce titre, quinze élèves de troisième du collège Henri Bosco ont visité un garage situé à La Valette.

Le dirigeant responsable des ventes de cet établissement, parent d’élève, a eu la gentillesse d’accueillir les collégiens et de leur faire découvrir les nombreuses activités du garage : l’accueil, les secteurs véhicules neufs et occasions, le service des pièces détachées, les ateliers, l’immense parc auto, le secteur vente d’accessoires et la zone de préparation des véhicules neufs, il a également présenté les compétences requises pour les différents métiers de ce secteur d’activité.

Découverte professionnelle DP3

La visite s’est conclue dans la salle de réunion du garage où le responsable a évoqué son parcours scolaire et professionnel, ainsi que son expérience de manager, tout en sensibilisant les élèves à l’importance et la nécessité d’un parcours scolaire réussi afin de pouvoir accéder et s’adapter au mieux aux exigences du marché du travail et du monde de l’entreprise.