Articles

,

La vidéo du collège Bosco pour lutter contre le harcèlement à l’école

Le collège Henri Bosco lutte contre le harcèlement à l'école

Cette année encore, les élèves du collège Henri Bosco de la Valette du Var participent au projet pédagogique et éducatif de lutte contre le harcèlement à l’école en réalisant un court-métrage.

Lauréat académique en 2013-2014 pour une vidéo réalisée par les 6èmes-5èmes, le collège Henri Bosco renouvelle sa candidature pour l’année scolaire 2014-2015 au concours national « mobilisons-nous contre le harcèlement ».
Ce concours lancé en 2013 est organisé par le ministère chargé de l’Education Nationale avec le soutien de la mutuelle MAE.

L’objectif de ce concours est de donner la parole aux jeunes des écoles, des collèges et des lycées pour qu’ils puissent s’exprimer collectivement sur le harcèlement à travers une vidéo ou une affiche.

Au collège Henri Bosco, le professeur d’arts plastiques, Mickaël Haudan, et l’équipe de direction du collège ont établi un programme de sensibilisation spécifique.
Dans un premier temps, les élèves ont  réalisé une affiche photographique mettant en scène des visages d’élèves en noir et blanc, graves, méconnaissables et maculés d’une texture donnant l’aspect du papier froissé. Devant chaque visage apparaissait une lettre de l’alphabet.
Un questionnaire a ensuite été distribué aux élèves, celui-ci permettait de comprendre le thème de cet affichage.
Le thème révélé, les élèves ont, dans un deuxième temps, tourné un court-métrage pour souligner la violence du harcèlement subi par une victime.
Les actions du court-métrage sont volontairement dures afin que le message soit le plus explicite possible car le harcèlement est  souvent difficile à détecter.
L’idée maîtresse du film est que la victime de harcèlement peut s’en sortir dès lors qu’elle est aidé par ses pairs.

Vous retrouverez le court-métrage ci-dessous.

Bravo à tous les participants, élèves, professeurs, acteurs, réalisateurs pour ce projet et souhaitons que ce film remporte le même succès que l’an dernier !