Articles

Exposition « naufrages- une mémoire engloutie » • Cavalaire • jusqu’au 25 juin

exposition naufrages une mémoire engloutie

 

Ne manquez pas une exposition extraordinaire sur les épaves de navires, « naufrages-une mémoire engloutie », réalisée par Jean-Pierre Joncheray, à l’espace archéologique municipal de Cavalaire, encore accessible jusqu’au 25 juin.
Jean-Pierre Joncheray est féru en la matière puisqu’il a choisi d’explorer la mer et expliquer comment vivent les « gens de mer ».
Historien maritime, archéologue sous-marin, spécialiste des épaves de l’Antiquité à nos jours, il demeure un insatiable chercheur de nouveaux vestiges depuis plus de 50 ans.
Parmi tous ses projets, un projet en particulier lui tenait à choeur, celui de faire connaître au public la richesse du patrimoine sous-marin autour de la commune et la baie de Cavalaire.

Une expo unique
Cette exposition vous fera découvrir des épaves retrouvées en Méditerranée et plus précisément dans la baie de Cavalaire. Ces joyaux de l’Histoire datent du 6ème siècle avant JC, de l’époque des gréco-étrusques, un véritable voyage à travers les siècles tout le long d’un parcours de visite illustré d’une quinzaine d’épaves.

Une conférence passionnante
Jean-Pierre Joncheray est aussi un conférencier de talent qui établit une relation entre l’archéologie terrestre proche de Cavalaire et les différents événements maritimes.
Cette conférence sera illustrée de nombreuses images sous-marines magnifiques comme si vous y étiez !
A travers des anecdotes plutôt pittoresques, vous pourrez vous imaginer à l’époque des gens de mer et serez vraisemblablement surpris par des révélations incroyables et inattendues sur l’origine des épaves et les circonstances de leur naufrage.

Rendez vous entre amis ou en famille à l’Espace Archéologique Municipal Aristide Fabre de Cavalaire – Maison de la mer – 50, rond-point Saint-Exupéry – 83240 Cavalaire
Pour tout renseignement, téléphoner au 04 94 01 92 18

,

5 pièces exceptionnelles à découvrir au Musée de la Marine à Toulon

musée de la marine

 

Si vous êtes passionné de modélisme naval et d’Histoire, ne manquez pas d’aller voir 5 maquettes uniques au Musée de la Marine à Toulon.
Cette visite vous permettra de comprendre la grande Histoire, de découvrir les navires de guerre de Louis XIV à nos jours,… un véritable voyage dans le temps aux époques de la Royale (la Marine militaire française).

Parmi ces  maquettes, des navires d’exception :
– La Sultane et le Duquesne
Ces versions de navires d’instruction sont des maquettes réalisées, autour de 1760, à grande échelle pour l’enseignement des apprentis marins sans qu’ils aient besoin de prendre la mer. Ils découvraient les haubans, les voiles, les mâts grâce à ces répliques de navires.
Ces maquettes n’étaient pas conçues pour la mise à l’eau.
– La Dauphine
Cette galère extraordinaire a été construite en 1736 et pouvait accueillir 400 galériens. Sa conception est spécifique aux navires circulant sur la Méditerranée.
– La Gloire
C’est le 1er cuirassier toulonnais qui date du XIXème siècle. Véritable innovation pour l’époque, ce navire témoigne de nouvelles techniques de construction et de propulsion puisqu’il pouvait fonctionner soit à la voile soit à la vapeur.
Construit en 1859, c’est la toute 1ère frégate cuirassée lancée en 1883.
– Le Charles-de-Gaulle
Ce porte-avions tient une place de choix au Musée de la Marine car c’est le navire amiral de la Marine moderne. Vous découvrirez aussi le groupe aéronaval composé de la frégate anti-aérienne, de la frégate anti-sous-marine, d’un ravitailleur et d’un sous-marin nucléaire d’attaque. La maquette Barracuda vous présentera la prochaine génération de submersibles de guerre.

Profitez de votre visite pour admirer l’exposition sur la Grande Guerre et la Corderie de Toulon, bien plus grande que celle de Rochefort.

Retrouvez toutes les infos sur le site officiel du musée : www.musee-marine.fr

,

L’Hermione, une épopée fantastique et une aventure humaine unique

Hermione

Onze mois se sont écoulés depuis le départ de la flotille Medhermione qui a accompagné l’Hermione jusqu’aux côtes américaines.
En effet, 15 bateaux de la flotille ont accompagné l’Hermione, réplique de « la frégate de la liberté« , 200 ans plus tard,  et parcouru 13 000 milles nautiques, soit l’équivalent d’un demi tour du monde.
Ce voyage fantastique visait à reconstituer la traversée de la frégate du général français La Fayette, parti prêter main forte pour la guerre d’indépendance américaine, en 1781.

A cette époque, l’escadre de l’amiral de Grasse joue un rôle capital dans la victoire de Yorktown contre les anglais, aux côtés de Rochambeau et de La Fayette.
Instructeur du projet, le vice-amiral, Hubert Pinon, a parlé d’une opération plus que réussie aussi bien par sa durée que par la diversité de ses escales : 11 escales ont été effectuées sur les hauts lieux de la révolution américaine comme Washington, Baltimore, Annapolis, Greenport, Boston…
Cette traversée commémorative, le long de la côte Est des Etats-Unis et du Canada, de Yorktown à Lunenburd, aux Antilles, de Cuba à la Floride, a permis de rappeler le rôle important de la France et notamment du port de Toulon à cette époque et de l’amiral de Grasse durant cette guerre.
Ce fut également une belle aventure humaine durant laquelle des relations se sont établies entre les bateaux et leur équipage, parfois confrontés à un environnement marin hostile et à des conditions de navigation particulières à bord de navires dont les mâts peuvent atteindre jusqu’à 50 m  de hauteur.

Retrouvez le reportage de France TV info.