Articles

Exposition photo de Bernard Plossu à l’Hôtel des Arts jusqu’au 18 juin 2017

Une expo intitulée « l’heure immobile »

Jusqu’au 18 juin 2017, l’Hôtel des Arts de Toulon accueille l’oeuvre impressionnante de l’artiste Bernard Plossu, et ce, pour la première fois en France, à l’occasion d’une exposition intitulée « l’heure immobile ».
Des photos inédites vous montreront le travail accompli par Bernard Plossu depuis 1975, des images magnifiques qui mettent en lumière la Méditerranée, son sujet favori, sa passion. Le public découvrira des images imbibées d’une lumière blanche persistante, presque aveuglante.
Cette exposition intéressera les jeunes comme les adultes car elle est comme une invitation au voyage, le long de la Méditerranée.
Lors de votre visite, vous pourrez admirer les cent trente cinq images de l’exposition qui s’inscrit dans le cadre du festival Photomed, le festival de la photographie méditerranéenne.

L’artiste Bernard Plossu

Bernard Plossu est né en 1945, au Vietnam. Grand voyageur, il a photographié tout ce qu’il a pu voir au cours de ses expéditions, du Mexique à l’Italie en passant par le Havre ou le désert du Sahel.
La Méditerranée reste pour le photographe une véritable source d’inspiration puisqu’il fixe sur papier glacé sa chaleur et sa lumière depuis trente ans.
D’ailleurs, l’exposition qui se tient à Toulon jusqu’au 18 juin 2017, présente cent trente cinq photos prises successivement en France, en Espagne, en Italie et en Grèce.
Le public pourra également découvrir de nombreux livres sur la Méditerranée, livres auxquels l’artiste est attaché, ainsi que des vidéos et différents événements.

Ne manquez ce rendez-vous avec la poésie, la littérature, la peinture… un moment d’évasion garanti !

En savoir plus

,

Expo « I comme Image » • Maison de la Photographie à Toulon • jusqu’au 27 septembre

marc riboud

Si vous ne l’avez pas encore vue, La Maison de la Photographie vous convie à une exposition exceptionnelle intitulée « I comme Image » qui présente l’oeuvre du photographe Marc Riboud.
Marc Riboud est l’un des photographes le plus important de sa génération et fait partie des grands reporters photographes du XXème siècle.
Sa célèbre réalisation « le peintre sur la Tour Eiffel » a fait l’objet d’un article dans le magazine américain  « Life » en 1953. Cette photo  a connu un succès international.
L’artiste a voyagé dans le monde entier (l’URSS, la Turquie, les USA, le Chine, le Vietnam, le Cambodge) où il a couvert des événements importants. A travers ses images, il immortalise notamment l’indépendance de l’Algérie et l’indépendance d’autres pays africains.
Au cours de sa carrière, Marc Riboud croise le chemin de photographes de renom tels que Henri Cartier-Bresson ou Robert Capa.
En 1978, il offre au Musée d’Art de Toulon l’une de ses plus belles images « La jeune fille à la fleur » : cette photographie évoque les mouvements pacifistes américains de la fin des années 60.

L’artiste est à l’honneur jusqu’au 27 septembre à la Maison de la Photographie pour l’exposition « I comme Image ». C’est l’occasion de venir admirer un florilège de l’oeuvre de Marc Riboud : l’ensemble de son oeuvre est déclinée sous forme d’un abécédaire et un focus sur ses plus grands reportages effectués en Chine.

Plus d’infos sur la Maison de la Photographie.

Maison de la Photographie
rue Nicolas Laugier
Place du Globe
83 000 Toulon

Entrée libre et gratuite de 12h à 18h

,

Exposition « Alger, climat de France » • Hôtel des Arts de Toulon • jusqu’au 28 septembre

exposition Hôtel des Arts

 

L’Hôtel des Arts de Toulon vous invite à découvrir jusqu’au 28 septembre 2014, une exposition très originale, « Alger, climat de France », présentée par l’artiste Stéphane Couturier.

Stéphane Couturier, photographe et vidéaste (né en 1957) a été remarqué dès sa 1ère exposition, en 1994 à Paris, pour ses clichés relevant de l’Archéologie urbaine puisqu’il s’attache aux développements urbains et aux métamorphoses architecturales.
A travers son travail photographique, il étudie la ville sous toutes ses formes. On lui doit ainsi des séries sur plusieurs villes dans le monde comme la Havane (2006-2007), Barcelone (2008), Brasilia (2007-2009).
Il compare la ville à un organisme vivant en perpétuelle mutation (perspectives, lignes, plans).

Pour l’exposition « Alger, climat de France »,  l’artiste nous révèle l’intimité d’une architecture moderne qu’est la cité emblématique réalisée par Fernand Pouillon à Alger entre 1954 et 1957.
Dans cette oeuvre, l’univers clos des cités est mis en opposition avec la ville, la mer, le port et l’infini.

Hôtel des Arts
Centre d’Art du Conseil général du Var
236, bd Maréchal Leclerc 83000 Toulon

Ouverture du mardi au dimanche de 10h à 18h
Entrée libre

Des parcours-découverte sont proposés au public avec des parcours-familles, des parcours scolaires, des parcours-groupes ainsi que des visites commentées tous les mercredis à partir de 15h30 : renseignements au 04 83 95 18 40 ou sur le site.

Retrouvez toutes les expositions sur le programme de l’Hôtel des Arts en vous rendant sur le site www.hdatoulon.fr.

Prochaines expositions :
Enki Bilal du 18 octobre 2014 au 4 janvier 2015
(vernissage le 17 octobre – dessins, peintures et vidéos)
Pedro Cabrita Reis du 31 janvier au 19 avril 2015
(vernissage le 30 janvier – installations, dessins)