Articles

,

Orientation : les super métiers du futur

métiers

Quels métiers exercer demain ? Si certaines professions tendent à disparaître, d’ci la prochaine décennie, les progrès scientifiques et technologiques demanderont de nouvelles compétences liées à de nouveaux besoins.

Voici un petit aperçu sur les nouveaux métiers que vous risquez d’adorer :

  • Cultivateur urbain
    pour bénéficier de légumes et fruits frais à moindre coût quand on habite en ville, l’idée des fermes urbaines est un concept qui s’est développé dans des métropoles comme New-York ou Tokyo. Les cultivateurs urbains ont un bel avenir  en France et une clientèle assurée dans les grandes villes. Seul bémol, trouver des espaces pour des cultures hydroponiques (hors sol) sur les toits des immeubles, par exemple.
  • Architecte de réalité augmentée
    A l’heure des vêtements connectés et des bijoux de technologie comme les Google Glass, il faudra former des architectes qui seront chargés de mêler le réel au virtuel, de développer des jeux de construction en 3D, des paysages augmentés… et nous rendre acteur d’une réalité virtuelle à travers des lunettes connectées.
  • Programmeur de personnalités
    L’intelligence artificielle a fait d’énormes progrès, et, dans un futur proche, les robots feront tout comme les humains, y compris parler. Ce métier visera à humaniser ces robots en créant différentes voix, en leur attribuant des expressions voire même une personnalité pour favoriser le dialogue avec l’homme.
  • Pilote de drones
    Si ce métier existe déjà mais plutôt dans des domaines liés à la Défense, on peut imaginer d’ici 2025 que ce métier pourra se démocratiser et intervenir dans le cadre de fonctions civiles ou de métiers de services.
  • Téléchirurgien
    Ce métier permettra de pratiquer la chirurgie à distance d’une manière plus systématique. Les chirurgiens seront formés à opérer à l’aide d’un bras télécommandé en gardant la sensation du geste qui opère. La chirurgie robotique existe déjà mais pourra se développer pour que tous les chirurgiens puissent opérer dans des pays éloignés sans se déplacer. En plus du diplôme de médecine, les chirurgiens bénéficieront d’une formation en technologie robotique.

On peut penser que certains de ces exemples relèvent de la science-fiction mais la science et la technologie ont évolué à un tel point qu’il est possible aujourd’hui de transplanter et d’imprimer des organes ou des tissus humains grâce à une imprimante 3D :  c’est ce qu’on appelle « la bio-impression« .

On n’a pas fini d’être impressionné !